Réservé aux abonnés

Romands en progrès, avec des bémols

La part des francophones et italophones au sein des employés de la Confédération est en progression. Mais certains offices sont loin du compte.

14 mars 2015, 00:01
data_art_2990450.jpg

Philippe Castella

La part des Romands et des Tessinois au sein de l'administration fédérale est en légère progression. Mais certaines disparités sont criantes: les latins sont sous-représentés dans les classes salariales les plus élevées et dans certains offices. Tels sont les principaux enseignements qui ressortent du nouveau rapport sur la promotion du plurilinguisme.

Pour la première fois d'ailleurs, ce rapport permet de disposer de telles données détaillées. "Pour définir une stratégie, il faut d'abord une information, et c'est quelque chose qui jusqu'ici a partiellement manqué", reconna...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois