Réservé aux abonnés

Rififi chez les socialistes zurichois

Après Chantal Galladé, Daniel Frei, autre élu fédéral du parti à la rose, rejoint les Vert’libéraux.

31 mai 2019, 00:01
SP Nationalrat Daniel Frei, links, mit Corina Gredig, rechts, Praesidentin Gruenliberale Kanton Zuerich  im Zuercher Hauptbahnhof am Mittwoch, 29. Mai 2019. Nationalrat Daniel Frei verlaesst die SP des Kantons Zuerich. Der ehemalige SP-Kantonalparteipraesident wechselt zur GLP. (KEYSTONE/Walter Bieri) SCHWEIZ NATIONALRAT DANIEL FREI SP GLP

Il y a eu Chantal Galladé. Voici à présent Daniel Frei. Le Parti socialiste zurichois vit des heures mouvementées. Presque coup sur coup, deux politiciens d’envergure fédérale claquent la porte et rejoignent les Vert’libéraux. Tous deux invoquent l’approche dogmatique de la formation à la rose, et son manque d’ouverture aux idées sociales-libérales. En filigrane, l’opposition frontale du PS à l’accord institutionnel avec l’Union européenne (UE).

Chantal Galladé avait annoncé son départ peu après son retrait, l’an dernier, du Conseil national. Daniel Frei, en revanche, siège toujours à la Chambr...