Prise d'otage dans un club érotique des Grisons

Une prise d'otages avec échange de coup de feu a pris fin dans la nuit de jeudi à vendredi dans un club érotique des Grisons. La police a arrêté l'homme à l'origine des événements.

04 oct. 2013, 07:00
Le but est de lutter contre la concurrence des filles venues de l'est et d'assurer une meilleure protection aux travailleuses du sexe.

Une prise d'otages de huit heures dans un club de nuit de Zizers (GR) a pris fin vendredi peu avant 1h, après que le suspect, âgé de 30 ans et de nationalité syrienne, s'est rendu à la police. Les captifs sont sains et saufs, a indiqué la police cantonale grisonne.

Jeudi vers 16h30, la police a été prévenue qu'une altercation avait éclaté au Midnight Emotiones. Selon les premières déclarations qu'elle a reçues, deux coups de feu avaient été tirés.

La police a alors déclenché une opération massive, bouclant le quartier. A son arrivée sur place, le suspect s'est retranché dans le club, avec trois otages, deux femmes de 23 et 48 ans et un homme de 43 ans.

Négociations

Les agents ont réussi à établir le contact avec l'individu par l'intermédiaire de l'une de ses con naissances. Au cours de la soirée, il a relâché l'un des otages, l'homme.

Après d'autres négociations, le suspect a fini par jeter son pistolet par la fenêtre, avant de sortir du bâtiment les mains en l'air. La police l'a alors maîtrisé et arrêté. Les deux captives ont été prises en charge par des agents.

Un problème relationnel est à l'origine de la prise d'otages, indique le communiqué de la police.