Presse: Mix et Remix, un dessinateur qui riait de tout, y compris de sa maladie

La rédactrice en chef du Matin Dimanche a rendu hommage mardi au dessinateur Philippe Becquelin avec qui elle collabore depuis de nombreuses années. Ariane Dayer a notamment raconté les derniers mois de vie du célèbre Mix et Remix.

20 déc. 2016, 10:54
Le dessinateur était complètement libre, à en croire sa rédactrice en chef.

"Philippe Becquelin était extraordinaire, un dessinateur complètement libre. Il attaquait la gauche, la droite. Il osait tout, y compris se moquer de la maladie", se souvient Ariane Dayer, qui l'a longtemps côtoyé.

 

 

"Nous travaillions déjà ensemble il y a vingt ans, à l'Hebdo, se rappelle la rédactrice en chef du Matin Dimanche. "C'était un tout tout grand. Son trait est d'une puissance. On peut se projeter dans n'importe lequel de ses personnages. Et c'est très beau", a-t-elle confié mardi à l'ats, à l'annonce du décès du dessinateur de presse.

 

 

"Au niveau humain, il était drôle et chaleureux. Mais c'était assez compliqué, car il était aussi très pudique", a-t-elle ajouté. Il a appris en mars sa maladie. "J'ai été bluffée de voir à quel point il l'affrontait avec grandeur".

"C'était un grand bonhomme. J'ai parlé avec lui il y a quelques jours. Il voyait arriver la mort avec beaucoup de lucidité. En même temps qu'il m'envoyait ces certificats médicaux, il me faisait des dessins hilarants. Jusqu'au bout, il a rigolé", a-t-elle ajouté.