Réservé aux abonnés

Presque tous contre Minder

Les opposants à l'initiative contre les salaires abusifs misent sur le contre-projet, jugé plus efficace. Le Parti socialiste fait bande à part.

04 déc. 2012, 00:01
data_art_1249147.jpg

Thomas Minder doit se sentir bien seul. Après quatre ans de discussions souvent tortueuses, le conseiller aux Etats schaffhousois (hors parti) a contre lui presque tout l'échiquier politique à trois mois de la votation sur son initiative populaire "contre les rémunérations abusives". En cas de rejet le 3 mars, le contre-projet indirect issu du parlement sera appliqué. C'est la solution que préconise le comité interpartis des opposants, qui a lancé hier sa campagne. Le PS réaffirme pour sa part son soutien à l'initiative, même s'il se méfie des intentions réelles du Schaffhousois.

David contre...