Réservé aux abonnés

Pour Ebola, le suivi des "cas contacts" est un travail essentiel

virus Les chiffres repartent à la hausse 18 mois après le début du cauchemar.

17 juin 2015, 00:01
data_art_3205215.jpg

Quarante-deux jours. C'est la durée exigée sans aucun nouveau cas d'Ebola pour que l'épidémie soit officiellement considérée comme terminée. Pourquoi 42? C'est le double de 21, durée maximale d'incubation pendant laquelle tous ceux ayant été en contact avec un malade doivent être étroitement surveillés.

Car les spécialistes sont unanimes: un seul cas d'Ebola non isolé peut suffire à faire repartir l'épidémie.

Pourquoi suivre les "cas contacts"?

Lorsqu'un patient (vivant ou décédé) est déclaré "cas suspect", l'équipe médicale s'efforce de dresser la liste exhaustive des personnes l'ayant touch...