Réservé aux abonnés

Politique: les amours suisses d’Eric Zemmour

Le candidat d’extrême droite s’inspire de la Confédération, qui se retrouve au centre de la présidentielle française.

12 févr. 2022, 00:01 / Màj. le 12 févr. 2022 à 08:09
S’il aime la Suisse et y fait référence, la venue du candidat à la présidentielle en novembre passé à Genève n’était pas du goût de tous.

Telle Joséphine Baker, Eric Zemmour pourrait reprendre à son compte «j’ai deux amours, mon pays et… l’Helvétie». De la politique migratoire à la démocratie directe, en passant par le système éducatif, le polémiste ne cesse de piocher dans le système suisse pour nourrir son programme. Dernier exemple en date: la notion de «défense excusable» qu’il a dénichée dans le Code pénal suisse. Une référence que le citoyen helvétique risque fort ...