Réservé aux abonnés

Plus proches malgré les tensions

26 juin 2014, 00:01
data_art_2430533.jpg

Lorsque Pierre Moscovici est venu à Berne en mars, cela faisait 31 ans qu'un ministre français des Finances n'y avait pas posé les pieds. Trois mois et un remaniement ministériel plus tard, voilà que son successeur Michel Sapin est déjà venu faire un coucou, hier, à son homologue Eveline Widmer-Schlumpf. Cela témoigne de l'importance que le gouvernement français accorde aujourd'hui à la résolution des problèmes fiscaux avec la Suisse.

Pour Michel Sapin, entouré d'une ribambelle de journalistes de l'Hexagone, et pour un gouvernement en quête désespérée de succès, c'est aussi une belle opératio...