Réservé aux abonnés

Plus aucun lieu n'est sûr à Gaza

23 juil. 2014, 00:01
data_art_2479413.jpg

Certaines tombes sont percées de trous gros comme le poing. D'autres ont été littéralement éventrées. Au total, près une vingtaine de sépultures du cimetière grec orthodoxe de Zeitoun, à l'est de la ville de Gaza, ont été endommagées lundi soir par des tirs israéliens. Les nombreux Palestiniens, musulmans pour la plupart, qui avaient trouvé refuge la veille dans l'église Saint-Porphyrius et venaient juste de rompre le jeûne du ramadan, se sont mis à courir en tous sens. "Tout le monde hurlait" , raconte Mazayam Sukar, 35 ans, qui ne sait plus désormais où fuir les hostilités. "Que peut-on fa...