Pluies abondantes possibles, surtout à partir de mercredi

Avec l’approche d’un couloir dépressionnaire, des précipitations plus ou moins fortes pourraient arroser la Suisse la semaine prochaine.

13 août 2022, 16:38
La pluie est très attendue, notamment dans le milieu agricole. Ici dans la région de Berne.

La pluie tant attendue pourrait arriver demain dimanche, mais une perturbation plus active est attendue pour mercredi, communique MétéoSuisse.

Premier passage perturbé dimanche

Une première perturbation touchera la Suisse dimanche en cours de journée. L’ouest lémanique et le Jura vaudois pourraient déjà recevoir les premières averses orageuses dans le courant de la matinée. Ensuite, ces averses ou orages se dirigeront en direction du nord-est et de la Suisse alémanique. 

Cependant, certaines régions pourraient bien encore rester au sec.

Intervalle plus sec en début de semaine

Lundi et mardi, un nouvel intervalle plus sec semble se dessiner, toujours selon Météosuisse. Les températures repartiront à la hausse et la barre des 30°C pourra de nouveau être franchie pendant la journée du mardi 16 août.

Perturbation plus active en milieu de semaine

A partir de mercredi, c’est un véritable couloir dépressionnaire qui arrive au-dessus de l’Europe. 


En Suisse, les perspectives de précipitations s’annoncent bonnes et toutes les régions devraient être servies. Reste à voir maintenant si elles ne seront pas trop abondantes, car trop d’eau en peu de temps ne serait pas une bonne nouvelle non plus.

Meteonews annonce également sur son blog des pluies qui pourraient «apporter une détente bienvenue de la situation sur le front de la sécheresse». Et de préciser qu’en moyenne – d’ici à vendredi prochain – il faut s’attendre au nord des Alpes à entre 20 et plus de 50 litres d’eau par mètre carré.  


Au Tessin, le modèle de prévision européen ECMWF produit jusqu’à plus de 150 mm de pluie. Il convient cela dit de souligner que les sommes de pluie de mercredi à vendredi sont encore très incertaines en raison de l’échéance relativement lointaine de la prévision.

par Nicole Cajeux