Réservé aux abonnés

Pluie de coups

Douze mois après avoir sorti Nadal, Söderling éjecte Federer hors de la compétition. Six ans que le Bâlois n'avait plus quitté un tournoi majeur avant les demi-finales.

02 juin 2010, 05:03

DE PARIS

Il est 19 h 42, hier, lorsque l'histoire du tennis prend un vilain coup sur la tête. D'ailleurs, la météo ne s'y trompe pas. Voilà quelques heures que les nuages noirs plombent l'atmosphère, que les gouttes alourdissent la terre. Quant à Robin Söderling, lui, il arrose les lignes avec une réussite qui confine à l'indécence. Tout ce qu'il tente, tous les «parpaings» qu'il balance à la face de Roger Federer, restent dans le court. Il est donc 19 h 42 lorsque le Bâlois, qui n'a cessé de d&e...