Réservé aux abonnés

Plaidoyer pour une privatisation

24 févr. 2012, 00:01
data_art_673769

Une étude d'Avenir Suisse prône une privatisation du service public. Pour le laboratoire d'idées financé par les grandes entreprises helvétiques, il faut davantage de concurrence dans la santé, les médias ou les transports en commun. Syndicats ou entreprises publiques sont accusés de "jouir d'avantages réglementaires". Les auteurs d'un livre préconisent une augmentation du prix des billets des transports publics. L'ouvrage d'Avenir Suisse prône aussi la suppression de l'obligation de contracter, c'est-à-dire de donner la liberté aux caisses-maladie de ne pas rembourser tous les médecins. Sa ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois