Philippines: policiers "ripoux" démasqués grâce à Twitter

Des policiers "ripoux" qui ont braqué les occupants d'une camionnette dans la capitale des Philippines ont été trahis par une photographie postée sur Twitter.

10 sept. 2014, 07:03
ACTA vise notamment à lutter contre le téléchargement illégal sur  internet.

Des policiers véreux, qui avaient commis une attaque à main armée en pleine rue aux Philippines, ont été démasqués grâce à une photographie qui a fait le tour d'Internet, ont annoncé les autorités. Deux hommes ont été arrêtés et sept autres sont recherchés.

Le cliché d'hommes en armes en train d'encercler une camionnette à Manille, prise apparemment par un automobiliste, a provoqué l'indignation des réseaux sociaux. Elle a conduit la police philippine à se lancer dans une chasse à l'homme, pour finalement découvrir que les coupables faisaient partie "de la maison".

Tous sont des policiers ou d'anciens policiers, a déclaré mardi un porte-parole de la police. "Nous avons réellement commencé notre enquête grâce à cette photographie", a expliqué pour sa part le responsable des enquêteurs. L'image a permis aux limiers de retrouver un véhicule utilisé pour commettre le crime et de remonter jusqu'à un policier ensuite passé aux aveux.

Volés et arrêtés

Les policiers "ripoux" ont délesté les deux personnes qui se trouvaient à bord de la camionnette de deux millions de pesos (42'000 francs) avant de les détenir dans un commissariat pendant plusieurs heures, a expliqué le directeur d'enquête.

Elles n'ont été libérées que lorsque la photographie a été postée sur Twitter. "Ils ont eu peur, alors ils les ont libérées. Ils ont menacé de mort les deux victimes si elles parlaient".

La police philippine a la réputation d'être corrompue. Les cas d'enlèvements, de vols et d'extorsion ne sont pas rares. Les arrestations sont, en revanche, peu fréquentes.