Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Peu d'étrangers au sein des autorités

09 sept. 2015, 07:01

L'élection d'une personne de nationalité étrangère dans un législatif ou un exécutif communal reste une rareté dans les six cantons qui offrent cette possibilité. C'est ce que révèle une enquête d'Avenir Suisse publiée dans un livre désormais disponible en français.

Spécialité romande en premier lieu, le droit d'éligibilité des étrangers au niveau communal existe dans les cantons de Vaud, de Fribourg, de Neuchâtel et du Jura. Au total, 575 communes francophones, 22 communes grisonnes et trois d'Appenzell Rhodes-Extérieures l'ont introduit.

Dans les 317 communes qui ont répondu à l'enquête d'Avenir Suisse, seuls 148 étrangers siègent dans des législatifs et seuls 19 sont membres d'exécutifs. Les chiffres absolus restent modestes, compte tenu du fait que les étrangers représentent près d'un quart de la population. Mais le nombre de communes ayant des étrangers actifs est important, soulignait, hier, Avenir Suisse. Le taux modeste d'élus étrangers est notamment dû au manque d'informations circulant...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias