Réservé aux abonnés

Pénurie de vaccins: pas de piqûre avant l’embarquement

Avant les vacances, le manque peut inquiéter. Les médecins se veulent rassurants.
09 juil. 2019, 00:01
ADVANCE FOR RELEASE THURSDAY, SEPTEMBER 15, 2011, AT 12:01 A.M. EDT - In this Aug. 22, 2011 photo, people smoke cigarettes and drink beers while eating near a barbecue grill at an outdoor food stall in Beijing, China. Heart disease, cancer, and respiratory disease have replaced hepatitis, diarrhea and malaria as desk work replaces farming, cars replace bicycles, and smoking remains stubbornly popular. (AP Photo/Alexander F. Yuan) China Chronic Disease

Bête noire des vacanciers, l’hépatite A sévit avec virulence en Amérique latine, dans les Caraïbes, en Afrique, en Europe de l’Est et en Asie. «A la différence de l’hépatite B qui s’acquiert par voie sexuelle ou sanguine, l’hépatite A est transmise par de l’eau ou des aliments contaminés», avertit le docteur Nicolas Troillet, directeur de l’Institut central des hôpitaux valaisans (ICH). «La contraction de la maladie est plus difficile à prévenir par des modifications de comportement.»

Le risque réel de contracter cette maladie infectieuse du foie justifie pour le médecin valaisan la recommandat...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois