Réservé aux abonnés

Passe d’armes pour une loi

L’opposante Olivia de Weck croise le fer avec Brigitte Crottaz sur la révision de la loi sur les armes.

10 mai 2019, 00:01
ARCHIV -- ZU DEN ABSTIMMUNGEN AM SONNTAG, 19. MAI 2019, UEBER DAS EU-WAFFENRECHT UND DEN AHV-STEUERDEAL, STELLEN WIR IHNEN FOLGENDES BILDMATERIAL ZUR VERFUEGUNG -- 
Rifles at the outdoor range of the shooting range "Selgis Shooting" in Ried-Muotathal, in the Canton of Schwyz, Switzrland, on February 23, 2019. (KEYSTONE/Christian Beutler)

Gewehre in der Aussenanlage der Schiessanlage "Selgis Shooting", am 23. Februar 2019 in Ried-Muotathal, Kanton Schwyz. (KEYSTONE/Christian Beutler) SCHWEIZ ABSTIMMUNGEN 19. MAI

Les derniers sondages n’ont pas dû réjouir les défenseurs des tireurs. Autant Tamedia (57%) que SSR - gfs.bern (65%) prédisent une victoire pour la révision de la loi sur les armes, en votation populaire le 19 mai. Cette réforme découle d’un développement du droit de l’Union européenne, que la Suisse doit reprendre en vertu des accords Schengen-Dublin, et introduit des contraintes pour certains détenteurs de certaines armes. Duel entre l’opposante Olivia de Weck, vice-présidente de Pro Tell, société pour un droit libéral sur les armes, et Brigitte Crottaz, conseillère nationale socia...