Réservé aux abonnés

Pascal Jaussi aurait mis en scène sa propre agression

Le Ministère public ouvre une procédure contre le patron de Swiss Space Systems Holdings.

25 janv. 2017, 00:35
Pascal Jaussi, CEO de Swiss Space Systems, S3, pose derriere la maquette du projet lors d'une conference de presse sur le partenariat entre l'EPFL et Swiss Space Systems, S3, ce mardi 10 septembre 2013 a Payerne. Le partenariat entre Swiss Space Systems, S3 et l'EPFL a pour but de concretiser le projet "CleanSpace One", un satellite ayant pour objectif de detruire les debris spatiaux en orbite terrestre. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott) SCHWEIZ EPFL "CLEANSPACE ONE"

Le Ministère public fribourgeois a ouvert, hier, une procédure pénale contre Pascal Jaussi. Le patron de l’entreprise vaudoise Swiss Space Systems Holdings (S3) est soupçonné d’avoir savamment orchestré sa propre agression, en août, à Aumont (FR).

Pascal Jaussi est poursuivi pour induction de la justice en erreur, incendie intentionnel et faux dans les titres, a communiqué le procureur général adjoint Raphaël Bourquin. Le prévenu n’a pas été placé en détention, a précisé Raphaël Brenta, greffier-chef au Ministère public. «L’enquête va se poursuivre jusqu’à déterminer s’il faut la classer ou, au...