Réservé aux abonnés

Pas de privatisation de Swisscom en vue

La motion pour que Berne ne soit plus l’actionnaire majoritaire retirée.
26 sept. 2016, 21:32
/ Màj. le 27 sept. 2016 à 00:01
Une jeune femme utilise son télépone portable dans la rue. 107511

La privatisation de Swisscom, ce n’est pas pour demain. Après un débat au Conseil des Etats, Ruedi Noser (PLR/ZH) a retiré, hier, sa motion demandant que la Confédération cède sa majorité dans le capital, soit 50,95% des actions. Le National devra, lui, se prononcer sur une motion allant dans le même sens et déposée par Natalie Rickli (UDC/ZH), qui devrait remporter cette fois la majorité, grâce aux voix conjointes du PLR et de l’UDC.

Selon Ruedi Noser, cette situation n’est plus tenable. Berne ne peut pas à la fois être détentrice d’une entreprise et régir le marché des télécommunications. Mêm...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois