Réservé aux abonnés

Parlementaires déçus du crédit

Le Conseil fédéral veut allouer 26 milliards en 2017-2020. Bien qu’en légère hausse, l’enveloppe semble plafonner. Mécontentement à gauche comme à droite.

25 févr. 2016, 23:29
/ Màj. le 26 févr. 2016 à 00:01
Des scientifiques travaillent sur la ligne pilote HJT lors de l'inauguration de la ligne pilote R&D pour des cellules solaires a heterojonction (HJT), un partenariat entre l'entreprise Meyer Burger et le CSEM, Le Centre suisse d'electronique et de microtechnique ce lundi 17 novembre 2014 a Hauterive dans le canton de Neuchatel. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott) SUISSE CELLULES SOLAIRES HJT

La Suisse ne possède qu’une seule et unique matière première, ses cellules grises. La formule, recyclée hier par le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann, reflète le statut élevé de la formation, de la recherche et de l’innovation (FRI). Malgré cela, le message d’encouragement au domaine, présenté aux médias à Berne, en a laissé plus d’un sur sa faim.

Certes, la masse des crédits demandés titille la barre des 26 milliards de francs pour 2017-2020 (sans compter 3 milliards pour les programmes européens), et dépasse donc les 23,8 milliards dépensés ou budgétés e...