Réservé aux abonnés

Ouverture en deux étapes

22 sept. 2007, 05:01

La libéralisation attendue du marché postal ne se fera pas à grands coups de machette. Le Conseil fédéral est certes partisan de la suppression du monopole de La Poste sur les lettres jusqu'à 100 grammes mais il propose de procéder par étapes et de laisser le dernier mot au peuple. Ce compromis satisfait La Poste. L'ancienne régie n'a cependant pas obtenu satisfaction sur un point important: le gouvernement ne veut pas lui accorder une licence bancaire. Le géant jaune est déçu mais il ne s'avoue pas vaincu. «A titre de solution intermédiaire, il faudrait permettre à Postfinance d'accorder des ...