Réservé aux abonnés

Otages de Boko Haram, 63 jeunes filles ont retrouvé leurs familles

Les 200 captives enlevées le 14 avril manquent toujours à l'appel.

08 juil. 2014, 00:01
data_art_2452146.jpg

"Elles sont finalement rentrées", a annoncé dimanche à la presse un représentant des milices locales de l'État de Borno, au Nigeria. "Je viens de recevoir une alerte de mes collègues de la région Damboa que 63 des 68 femmes et filles enlevées sont de retour à la maison." Retenues en otage depuis le 16 juin à la suite d'une série d'attaques attribuées au groupe islamiste Boko Haram, dans le village de Kummabza, dans le district de Damboa, les captives ont profité de l'absence de leurs ravisseurs pour prendre la fuite. Ces derniers étaient alors aux prises avec l'armée nigériane. Vendredi soi...