Réservé aux abonnés

Orange n'avalera pas Sunrise

La commission de la concurrence a interdit la fusion. Elle estime que la nouvelle entité aurait constitué un duopole avec Swisscom, sans concurrence réelle.

23 avr. 2010, 05:01

Le gendarme de la concurrence a sorti ses griffes. A la surprise générale, la commission de la concurrence (Comco) a interdit hier la fusion d'Orange et de Sunrise. La nouvelle entité aurait occupé 40% du marché helvétique. Selon le président de la Comco, Walter Stoffel, l'union des deux opérateurs de téléphonie mobile était un cas d'école de dominance collective. «Pour Swisscom et la nouvelle société résultant de la fusion, il aurait été plus avantageux de maintenir un...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois