Réservé aux abonnés

Objecteurs de conscience pas réhabilités

Pour le National, envoyer ces jeunes en prison était justifié.

26 sept. 2019, 00:01
Im Freiburger Raum wird ein Monever des Feldarmeekorps 1 der Schweizer Armee durchgefuehrt. Eine Kolonne von leichten AMX-13 Panzern lancieren einen Uebungsangriff, aufgenommen am 18. Novmber 1976. (KEYSTONE/Str) SCHWEIZ ARMEE KAMPFPANZER AMX-13

Les objecteurs de conscience ne devraient pas être réhabilités. Le Conseil national a refusé, hier, par 124 voix contre 52, de donner suite à une initiative parlementaire de Lisa Mazzone (Verts/GE) en ce sens.

Selon le droit pénal de l’époque, qui correspondait aux idées sociales dominantes, le refus d’accomplir le service militaire avait un caractère illicite. La situation politique des années 1968 à 1996 justifiait le traitement infligé aux objecteurs de conscience, a rappelé Roger Golay (UDC/GE) au nom de la commission.

Pour Pierre-Alain Fridez (PS/JU), la Suisse était en infraction. Une réso...