Réservé aux abonnés

«Nous avons été créatifs»

Christian Levrat, président du Parti socialiste, défend le compromis qui lie la réforme de la fiscalité des entreprises à celle de l’AVS. Compromis qui éviterait le relèvement de l’âge de la retraite des femmes.

04 juin 2018, 00:01
Interview de Christian Levrat, conseiller aux Etats et président du Parti socialiste suisse, sur sa non candidature à la sucession de la Verte Marie Garnier au Conseil d'Etat.
Photo Lib/Alain Wicht, Fribourg, le 15.11.2017

Le PS avait lancé le référendum contre le précédent projet de réforme de la fiscalité des entreprises (RIE III). Vous êtes prêt à vendre votre âme pour sauver l’AVS?

Non, car, par rapport à la RIE III, le nouveau projet fiscal (PF 17) limite drastiquement les pertes fiscales pour les pouvoirs publics. Au lieu de trois milliards de pertes, il n’y en a plus que deux. Le PF 17 corrige les pires excès de la RIE II grâce à la restriction des possibilités de déduction dans le cadre de l’apport en capital et l’introduction d’un socle minimal pour l’imposition des dividendes. De l’autre côté, on a enfi...