Nos centrales nucléaires bien protégées contre des crashs d'avion, selon l'inspection fédérale de la sécurité nucléaire

Selon l'inspection fédérale de la sécurité nucléaire, les centrales suisses sont suffisamment protégées contre de probables crashs d'avions. Les analyses effectuées après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis ont été actualisées.

22 août 2018, 15:51
Les centrales nucléaires suisses (ici Mühleberg) ont effectué une analyse de la sécurité en cas de crash d'un avion de ligne et les résultats sont probants, selon l'inspection fédérale de la sécurité nucléaire.

Les centrales nucléaires suisses sont suffisamment protégées contre de probables crashs d'avions. L''inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) a demandé en 2013 l’actualisation des analyses menées en 2002. Ces nouvelles analyses sont maintenant terminées.

Les données, méthodes et résultats détaillés sont classés, communique mercredi l'IFSN. Dans l'intérêt de la sécurité intérieure et extérieure ainsi que pour la protection des hommes et de l'environnement, ces informations ne sont pas publiées.

Après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, l'IFSN avait exigé des exploitants une analyse de la sécurité en cas de crash d'un avion de ligne sur une centrale nucléaire. Entretemps, de nouveaux avions ont été mis en circulation. Et les techniques de navigation ont évolué.

C'est pourquoi l'inspection fédérale a demandé une actualisation des analyses. De nouveaux essais sur la vitesse d'approche ont été réalisés grâce à un simulateur de vol. Le but était de prendre en compte le perfectionnement des installations de contrôle et de navigation.

Les données de 2002 ont été affinées grâce aux connaissances actuelles. Toutes les centrales nucléaires remplissent les dispositions, selon l'IFSN.