Réservé aux abonnés

Nonante jours-amendes avec sursis requis

Le conducteur du train qui a brûlé un feu rouge accusé d’homicide par négligence.

24 oct. 2017, 23:33
/ Màj. le 25 oct. 2017 à 00:01
ZUM PROZESS GEGEN DEN LOKFUEHRER WEGEN FAHRLAESSIGER TOETUNG, AM DIENSTAG, 24. OKTOBER 2017, ERHALTEN SIE FOLGENDE ARCHIVBILDER ---- A policeman inspects the scene of a train collision in Granges-pres-Marnand in Western Switzerland, 29 July 2013. Several passengers are reported injured in the accident that caused disruption of traffics to the track section between Moudon and Payerne. (KEYSTONE/Laurent Gillieron) SCHWEIZ BAHN SBB UNFALL GRANGES-PRES-MARNAND

Le procureur a requis hier 90 jours-amendes avec un sursis de deux ans contre le conducteur de train qui a brûlé un feu rouge à Granges-Marnand (VD), le 29 juillet 2013. L’homme est accusé d’homicide par négligence et lésions corporelles par négligence.«C’est une peine relativement raisonnable», a estimé le procureur Stephan Johner, devant le Tribunal correctionnel de la Broye et du Nord vaudois, à Yverdon-les-Bains. Brûler un feu rouge, «c’est un accident qui peut arriver à tout le monde», a-t-il reconnu, précisant ne pas vouloir accabler l’accusé et ne pas demander de peine ferme.Reste que ...