National League: Lausanne, la faute professionnelle

Les lions du LHC ont commis une erreur qui pourrait leur coûter cher dans la course aux play-offs, eux qui se sont inclinés face à Rapperswil-Jona. Genève-Servette, pendant ce temps, a assuré sa présence en Ligue des Champions l’an prochain. Deux spirales qui vont à l’encontre l’une de l’autre.

22 févr. 2020, 22:54
Les Lausannois, en blanc, n'ont pas su rugir suffisamment fort pour effrayer les Lakers de Rapperswil, qui ont fini par l'emporter en prolongations.

Et si Lausanne ratait les play-off? La question est désormais posée pour le demi-finaliste de la saison dernière, battu 3-2 à Rapperswil-Jona d’une manière impardonnable samedi.

Les Vaudois ont, en effet, mené 2-0 à l’appel du troisième tiers avant de concéder l’égalisation en supériorité numérique à 3'07'' de la sirène alors qu’Andrew Rowe devait purger une pénalité de cinq minutes! Ils devaient s’avouer vaincus dans la prolongation sur la 14e réussite de la saison du formidable Roman Cervenka.

 

 

Le point cueilli sur la glace saint-galloise ne met pas le LHC à l’abri d’une déconvenue. Septième du classement, il possède trois longueurs d’avance sur Berne et sur Lugano, qui a toutefois joué un match en plus. Les Vaudois ont, toutefois, grandement intérêt à classer l’affaire mardi lors de la venue de Langnau avant les deux derniers matches qui les opposeront à Genève-Servette et à Berne. Mais pour une équipe qui a perdu six de ses sept dernières rencontres, aucun match n’est désormais gagné d’avance. Même contre une équipe comme Langnau qui n’a plus que 0,01 % de chance de disputer les play-off.

Victorieux 6-0 à Lugano dans un match où il a réussi le K.O. d’entrée 3-0 après 7’18 de jeu, Berne a, avec Fribourg, réussi la très belle affaire de la soirée. Les Fribourgeois ont pour leur part gagné 1-0 à Langnau sur une réussite de Ryan Gunderson à la 29e. Désormais sixièmes du classement, Christian Dubé et ses joueurs peuvent envisager un premier tour des play-off contre Genève-Servette ou Davos qui sera loin d’être perdu d’avance.

Genève-Servette en Ligue des Champions

Tous les clubs lémaniques ne sont pas des cancres. A Ambri-Piotta, Genève-Servette s’est imposé 1-0 grâce à une réussite inscrite là aussi à 4 contre 5. Daniel Winnik a marqué son 22e but de la saison à la 45e minute pour offrir une victoire précieuse aux Genevois. Elle leur assure de disputer la prochaine Ligue des Champions dans la mesure où ils se classeront à la troisième ou à la quatrième place de cette saison régulière.

 

 

Cette rencontre au Tessin a par ailleurs démontré que le départ de Robert Mayer la saison prochaine pourrait être parfaitement compensé. No 3 des portiers servettiens cette saison, Stéphane Charlin a fêté un blanchissage. A 19 ans, il a en quelque sorte pris date à la Valascia.

Des quadruplés pour Riat et Suter

Victorieux 5-2 de Davos, Bienne a assuré, à son tour, sa place en play-off. La formation d’Antti Törmänen aura vécu un week-end parfait. Victorieux 3-2 à Lausanne vendredi, elle s’est imposée 5-2 devant Davos grâce à un… quadruplé de Damien Riat. Le Genevois a été le grand homme d’un match qui a vu également Jonas Hiller livrer dans la cage biennoise une performance de choix face à ses anciennes couleurs.

Enfin dans le choc au sommet de la soirée, les Zurich Lions se sont imposé 4-1 à Zoug pour occuper à nouveau le fauteuil de leader. Auteur des quatre buts de la rencontre pour ses 26e, 27e, 28e et 29e réussites de la saison, Pius Suter a signé, au même titre que Damien Riat à Bienne, un exploit XXL.