Réservé aux abonnés

Moscou justifie ses frappes en Syrie

La Russie conteste la légalité des raids américains sur le sol syrien.

02 oct. 2015, 00:45
In this image made from video provided by Hadi Al-Abdallah, which has been verified and is consistent with other AP reporting, smoke rises after airstrikes in Kafr Nabel of the Idlib province, western Syria, Thursday, Oct. 1, 2015. Russian jets carried out a second day of airstrikes in Syria Thursday, but there were conflicting claims about whether they were targeting Islamic State and al-Qaeda militants or trying to shore up the defenses of President Bashar Assad. (Hadi Al-Abdallah via AP) APTOPIX Mideast Syria

Un an et demi après le début du conflit dans l’Est de l’Ukraine, la Russie se réveille de nouveau en guerre, mais cette fois contre un ennemi lointain et virtuel, dont elle connaissait à peine l’existence. Ironie du calendrier, c’est le «faiseur de paix» au Donbass, Vladimir Poutine, attendu aujourd’hui à Paris pour une conférence sur l’Ukraine, qui se révèle depuis 24 heures général en chef d’un conflit parfaitement assumé au Proche-Orient, et sous bannière russe.

Hier matin, le général Igor Konachenkov a voulu démontrer la précision des premières frappes en Syrie des Soukhoï 25, don...