Meurtre de Thunstetten (BE): la victime devait témoigner dans un cas de fraude

La victime du meurtre de Thunstetten (BE) était témoin dans un cas de fraude. Elle devait comparaître jeudi en tant que témoin, a indiqué vendredi le ministère public de Berne.
11 oct. 2013, 17:39
A police van rushes to an emergency minutes after midnight, in Bern, Switzerland, Friday, January 1st, 2010. (KEYSTONE/Alessandro della Valle).

La femme poignardée début octobre à Thunstetten (BE) aurait dû comparaître en tant que témoin dans une affaire de fraude. Une enquête a été ouverte contre le fraudeur présumé pour meurtre, voire homicide avec préméditation.

Une procédure est en cours depuis 2012 contre l'homme de 53 ans accusé d'avoir perçu illégalement des rentes AI. Dans le cadre de cette affaire, le ressortissant serbe et d'autres personnes ont été interrogés.

La femme de 38 ans aurait également dû être entendue jeudi en tant que témoin, ont indiqué vendredi le ministère public et la police cantonale de Berne.

La victime a été retrouvée poignardée à son domicile le 1er octobre. L'homme, qui rejette toute accusation de meurtre, a été interpellé au lendemain du drame à Langenthal (BE).

Au cours de leurs investigations, les enquêteurs ont également mis la main sur un couteau. Des recherches sont en cours pour déterminer s'il s'agit de l'arme du crime. Les circonstances du meurtre demeurent encore floues et l'enquête pourrait se prolonger, ont encore précisé les autorités.