Réservé aux abonnés

Manquements révélés par un audit en 2010

22 oct. 2013, 00:01

A Genève, les manquements du Service d'application des peines et des mesures (Sapem), dont les dysfonctionnements ont mené à la mort de la sociothérapeute Adeline, étaient déjà connus en 2010. Ils avaient été révélés par un audit de gestion de l'Inspection cantonale des finances (ICF).

Ce rapport confidentiel, avait notamment pour but de réaliser un état des lieux de la mise en place du système de contrôle interne au sein du Sapem et d'examiner le processus lié à l'exécution et au suivi des peines de prison. Sur les dix observations faites par l'ICF, sept sont considérées comme graves, comme l...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois