Réservé aux abonnés

«Maintenant, je sais quoi faire»

Programme éducatif pour auteurs de gestes violents ou prison? Les Zurichois ont parfois le choix.

24 mai 2019, 00:01
Violence conjuguale


LA CHAUX-DE-FONDS 6 04 2012
PHOTO: CHRISTIAN GALLEY VIOLENCE CONJUGUALE

Il ne cherche pas à embellir son geste, Kurt Bamert. Il raconte. Comment il a molesté sa partenaire et pourquoi il est retourné sur des bancs d’école assez particuliers pour éviter de nouveaux gestes violents. Développé par le canton de Zurich, le programme qu’il a suivi pourrait faire école avec la nouvelle loi sur la protection des victimes de violence, qui doit entrer en vigueur prochainement.

Kurt Bamert est étonnant. A plus d’un titre: déjà, ce Thurgovien de 73 ans, établi depuis longtemps dans le canton de Zurich et retraité après une carrière notamment dans la logistique hospitalière, es...