Réservé aux abonnés

Ma place de parking contre ton Kärcher

Consommer sans passer à la caisse, c'est l'idée de l'économie de collaboration. Alors que le concept du troc 2.0. se mondialise, une start-up genevoise mise sur la géolocalisation.
08 sept. 2015, 17:04
data_art_3362701.jpg

Sara Sahli

Et si on cessait d'acheter? Des services contre des biens et vice-versa: c'est l'idée de l'économie circulaire. "J'ai fait le calcul, il faut investir entre 100 et 150 francs pour une perceuse, pour une vingtaine de trous percés dans une maison. Ça fait en moyenne 7fr.50 le trou. Avec cinq appareils, on couvrirait les besoins de milliers de familles" , illustre Umer Ali, informaticien.

"Pourquoi ne pas la mettre à disposition d'un voisin, en échange, par exemple, d'une GoPro pour la journée ou d'une heure d'anglais? C'est plus logique, plus sympathique et surtout plus écologique! N...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois