Réservé aux abonnés

L’UDC mise à l’écart sur son terrain

02 sept. 2016, 23:26
/ Màj. le 03 sept. 2016 à 00:01
Ein Plakat zeigt einen Apfelbaum und den franzoesischen Slogan "Les bilaterales. Notre prosperite." des Komitees "Nein zur SVP-Abschottungsinitiative" und fordert dazu auf, die SVP-Initiative "Gegen Masseneinwanderung" abzulehnen, aufgenommen am 25. September 2013 in Lausanne. (KEYSTONE/Laurent Gillieron)



Une affiche representant un pommier et le slogan "Les bilaterales. Notre prosperite." du comite Non a l'initiative UDC isolement de la Suisse invitant a refuser l'initiative de l'UDC "contre l'immigration de masse" photographiee ce mercredi 25 septembre 2013 a Lausanne. (KEYSTONE/Laurent Gillieron) SCHWEIZ ABSTIMMUNG GEGEN MASSENEINWANDERUNG

Philippe Boeglin

Oubliés les signaux envoyés récemment par Christoph Blocher. Oubliée l’éventualité de voir l’UDC renoncer aux contingents et plafonds pour sceller une alliance bourgeoise sur la mise en œuvre de son initiative «Contre l’immigration de masse».

De l’aveu d’élus libéraux-radicaux et socialistes, l’UDC n’a pas fait d’efforts particuliers pour trouver un consensus lors des trois jours de débats de la commission des institutions politiques du Conseil national. Une majorité claire s’est formée autour du binôme PS-PLR, avec «le PDC pris en sandwich», image la socialiste Cesla Amarelle ...