Loutre, musaraigne du Valais, murin cryptique… la Suisse compte 12 mammifères de plus qu’il y a 25 ans

En 2020, 99 espèces de mammifères ont été identifiées en Suisse et au Liechtenstein. Des animaux de plus petite taille, comme les chauves-souris, sont par contre en fort recul.

23 mars 2021, 11:04
La loutre fait partie des mammifères qui sont revenus en Suisse.

La Suisse compte aujourd’hui douze mammifères de plus qu’il y a 25 ans. Certaines espèces comme le loup et la loutre sont de retour, tandis que d’autres, comme la musaraigne du Valais ou le murin cryptique, ont été découvertes durant cet intervalle.

En plus des espèces nouvellement observées par rapport à 1995, les experts ont également documenté une extension significative de la répartition de certains mammifères sauvages. Ceux-ci comprennent notamment le lynx, le loup, le chat sauvage, le castor ou le cerf élaphe, expliquent mardi l’Académie suisse des sciences naturelles (SCNAT) et la Société suisse de biologie de la faune (SSBF).

Au total, 99 espèces de mammifères ont été identifiées en Suisse et au Liechtenstein, soit douze de plus que lors du dernier recensement de 1995.

Petites espèces menacées

De nombreuses espèces de plus petite taille sont par contre en fort recul. Ainsi, plus de la moitié des 30 espèces de chauves-souris figurent aujourd’hui sur la liste rouge des espèces en danger. Leurs habitats et leur nourriture, en particulier les insectes, ont fortement diminué tandis que la pollution lumineuse ou les pesticides se sont développés.

Les espèces de petits mammifères sont souvent difficiles à identifier, précise devant les médias Manuel Ruedi, conservateur au Muséum d’histoire naturelle de Genève. Depuis 30 ans, les méthodes de détection se sont diversifiées. La génétique entre en jeu. L’identification se fait notamment à partir d’analyses de crottes.

 

 

Ces données figurent dans le nouvel «Atlas des mammifères», réalisé par plus de 70 auteurs.