Ligue des champions: le FC Bâle ne croit pas au miracle face à Manchester City

Le FC Bâle espère éviter une nouvelle déroute, bien que les Rhénans ne croient plus en un renversement de situation face à Manchester City.

06 mars 2018, 20:06
Le FC Bâle s'était lourdement incliné (4-0) face à Manchester City en 8e de finale.

Laminé 4-0 au Parc Saint-Jacques par Manchester City en 8e de finale aller de la Ligue des champions, le FC Bâle ne rêve pas un seul instant à un improbable renversement de situation. Les Rhénans espèrent cependant cette fois faire meilleure figure et éviter une nouvelle déroute.

Mais cette rencontre arrive au moment où les Bâlois ne se trouvent pas dans une spirale favorable, avec un retard grandissant sur les Young Boys en Super League et une élimination en Coupe contre ces mêmes Bernois. "Ces dernières semaines, c'est clair que nous n'avons pas joué dans notre meilleure forme. Mais nous allons essayer d'aborder le match avec un bon sentiment", a déclaré l'entraîneur Raphaël Wicky lors de la conférence de presse.

 

 

"Manchester City est dans une forme excellente. Et ils n'ont en tout cas pas faibli ces deux dernières semaines. Pour moi, c'est l'une des deux meilleures équipes du monde. Ils sont devenus encore plus forts avec Pep Guardiola", a aussi dit Wicky.

"Pour notre part, c'est simple: il faudra profiter et apprécier le match, et bien entendu tout donner", a-t-il poursuivi. L'entraîneur rhénan ne va pour autant pas tenter de persuader ses hommes que la qualification reste possible. "Au début du match, il y aura 0-0. Mais je ne vais pas trouver une formule quelconque pour dire aux joueurs que tout est possible en football."

 

 

"Le résultat du match aller pèse évidemment lourd, mais ce sera un autre jour et un autre match", a pour sa part expliqué l'attaquant Ricky van Wolfswinkel. Le Néerlandais n'a pas caché une certaine admiration pour l'adversaire du FCB. "Nous suivons ce qu'ils font en championnat et en Europe. Avec cette équipe, ils peuvent gagner la Ligue des champions, cela doit être leur objectif."

Reste à savoir quel onze de départ Pep Guardiola va aligner. Le billet pour les quarts de finale étant virtuellement en poche, la tentation sera sans doute grande de laisser plusieurs cadres au repos, dans l'optique des prochaines semaines de compétition.

Mais cela ne constitue pas obligatoirement une bonne nouvelle pour le FCB. Les joueurs qui fouleront la pelouse voudront profiter de l'occasion pour montrer ce qu'ils valent.