Réservé aux abonnés

Les zélateurs de la tradition

En vertu de la démocratie directe, les accords internationaux devraient être soumis au peuple pour l'UDC et l'Asin.

14 avr. 2011, 05:02

L'Action pour une Suisse indépendante et neutre (Asin) n'est pas près de retirer son initiative "Accords internationaux: la parole au peuple!". Hier, le Conseil national lui a préféré un contre-projet qui, selon l'Asin et l'UDC, ne doit pas faire illusion: c'est de la "cosmétique". Les deux formations entendent bien soumettre au référendum - obligatoire - un maximum de traités internationaux qui lient la Suisse. Le Conseil fédéral conclut chaque année plusieurs centaines d'accords internatio...