Les Verts ne veulent plus que des voitures électriques sur la route

Les voitures électriques sur les routes suisses devraient devenir la norme à l'horizon 2050 selon les Verts. Une proposition en ce sens a été faite samedi par le Bureau du parti à l'intention de l'assemblée des délégués du 9 novembre.
19 oct. 2013, 16:00
FILE - In this Aug. 18, 2011 file photo, A Nissan Leaf charges at a electric vehicle charging station in Portland, Ore. Automakers have sweetened deals in recent months for plug-in electric cars in a bid to boost sales and move the vehicles off dealer lots as the end of the year nears. Earlier in 2013, Nissan dropped the price of its electric Leaf, helping boost its sales. It?s now offering a three-year lease at $199 a month. (AP Photo/Rick Bowmer, File)

Les Verts ne veulent plus que des véhicules électriques sur les routes suisses. La disparition complète des émissions de CO2 dans le trafic motorisé individuel doit être atteinte à l'horizon 2050. Le Bureau du parti a formulé samedi cet objectif ambitieux à l'intention de l'assemblée des délégués du 9 novembre.

La mobilité électrique doit être encouragée par le biais d'une hausse de l'impôt sur les véhicules importés et la transformation de places de parc existantes en stations de chargement de courant vert, a annoncé le parti écologiste samedi. Le Bureau propose également d'appliquer le principe de causalité, telle que la tarification de la mobilité (mobility pricing).

Le parti veut faire avancer la protection climatique liée au trafic motorisé et proposer des mesures concrètes, écrit-il. Le trafic doit être réduit et transféré vers la mobilité douce ou les transports publics.