Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Les Vert'libéraux sont les plus souples pour les apparentements

Alors que la campagne s'accélère, tour d'horizon des accords entre partis.

08 sept. 2015, 17:04
data_art_3363605.jpg

En matière d'apparentements de listes pour les élections fédérales du 18 octobre, les Vert'libéraux se révèlent le parti le plus souple. Ils ont des partenaires aussi bien du côté bourgeois que dans le camp de la gauche. L'UDC, pour sa part, s'est alliée dans la plupart des cantons avec des petits partis.

En 2011, les apparentements de listes ont permis aux Vert'libéraux de décrocher cinq de leurs onze sièges au National, selon les calculs du politologue Werner Seitz.

Aucun autre parti n'a autant profité des apparentements. Pour défendre ses sièges en automne, le Parti vert'libéral (PVL) mise sur des alliances variables.

Rose-Vert-Vert'libéral

Dans les Grisons, le PVL s'est allié à contrecoeur avec le PS. Il aurait nettement préféré s'associer à l'apparentement entre le PLR, le PDC et le PBD, qui avait apporté un mandat en 2011. Son objectif aurait été de ravir un siège du PS au profit de l'alliance...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias