Les taxes douanières de Trump sur l'acier et l'aluminium auront un effet limité en Suisse

Les effets des taxes douanières américaines sur l'acier et l'aluminium devraient rester limités pour la Suisse. Les entreprises seront plutôt concernées au cas par cas par cette décision.
09 mars 2018, 14:17
Les sociétés suisses ont exporté en 2017 plus de 18'000 tonnes d'acier et d'aluminium aux Etats-Unis. (illustration)

La faîtière économiesuisse s'attend à ce que les effets directs des taxes douanières américaines sur les importations d'acier et d'aluminium restent limités pour la Suisse de manière globale. Les entreprises seront plutôt concernées au cas par cas par cette décision.

Par contre, la situation deviendrait plus grave si les contre-mesures des partenaires commerciaux des Etats-Unis conduisaient à une escalade. Un tel développement aurait des conséquences négatives sur les exportations suisses et les investissements directs, met en garde économiesuisse dans une prise de position vendredi.

18'000 tonnes en 2017

Certes, il est clair que les nouvelles taxes douanières entreront en vigueur le 23 mars. Du fait de l'exception du Mexique et du Canada ainsi que de certains "alliés", on ne sait pas encore quelles importations seront effectivement concernées.

 

 

Les sociétés suisses ont exporté en 2017 plus de 18'000 tonnes d'acier et d'aluminium aux Etats-Unis, souligne la faîtière. Le volume d'exportation d'acier a atteint 57 millions de francs et celui d'aluminium 30 millions. Cela correspond à 2,7% des exportations suisses de ces matières à l'échelle mondiale.

Les droits de douanes auront un impact négatif, prédit économiesuisse. En 2002, les taxes du président américain George W. Bush ont conduit à la destruction d'environ 200'000 postes de travail et à une perte de 4 milliards de dollars (3,8 milliards de francs) en termes de masse salariale. Les coûts administratifs suivants les interventions étatiques dans les flux commerciaux ne doivent pas non plus être négligés.