Les subventions pour la publicité de la viande maintenues par le Parlement

Les subventions pour la publicité de la viande seront maintenues. Ce soutien de la Confédération a pour but de promouvoir la viande indigène et ainsi lutter contre la vente et la consommation de viande étrangère.

06 juin 2017, 19:09
Ne plus soutenir la publicité pourrait favoriser indirectement la vente et la consommation de viande étrangère, a martelé Céline Amaudruz (UDC/GE).

Après le Conseil des Etats, le National estime que la Confédération doit continuer de subventionner la publicité pour la viande. La Chambre du peuple a refusé mardi par 115 voix contre 60 de donner suite à une initiative parlementaire de Beat Jans (PS/BS) pour supprimer ce soutien.

Selon l'élu, ces subventions vont à l'encontre des efforts déployés par la Confédération pour promouvoir une alimentation plus saine et réduire le réchauffement climatique. Ces 6 millions de francs représentent de "l'argent jeté par les fenêtres", a déclaré M. Jans rappelant qu'il ne s'agit pas de contributions aux agriculteurs.

La surface agricole nécessaire pour une alimentation végétarienne serait cinq fois plus petite et l'importation de fourrages contribue à la déforestation de l'Amazonie. Ces subventions sont donc "à à la fois insensées et dommageables".

Promouvoir la viande suisse

La majorité ne l'entend pas de cette oreille. Ne plus soutenir la publicité pourrait favoriser indirectement la vente et la consommation de viande étrangère, a martelé Céline Amaudruz (UDC/GE), au nom de la commission. Or, le but principal de ces subventions est de promouvoir la viande indigène.

La viande helvétique offre des standards élevés en matière de qualité et de bien-être animal. Les coûts élevés de la production de viande en Suisse justifient le soutien financier accordé par la Confédération dans le domaine de la publicité, ont estimé les députés. Un arrêt des subventions pourrait favoriser le tourisme d'achat.