Réservé aux abonnés

Les sénateurs tiennent à la retraite à 65 ans pour tous

Les Etats approuvent l'idée d'une réforme globale de l'AVS et de la prévoyance professionnelle. Ils pourraient remanier le projet Berset.
15 sept. 2015, 10:56
data_art_3380596.jpg

BERNE

CHRISTIANE IMSAND

Les femmes payeront au prix fort la réforme globale de la prévoyance vieillesse, dont le Conseil des Etats a entamé, hier, l'examen. Les sénateurs ne sont pas disposés à transiger sur le relèvement de 64 à 65 ans de l'âge de la retraite des femmes. Ils l'ont approuvé par 36 voix contre huit.

Dans la foulée, ils ont aussi accepté, par 37 voix contre sept, la réduction de 6,8% à 6% du taux de conversion des avoirs du deuxième pilier. Sans mesure de compensation, cette mesure se traduirait par une baisse significative des rentes.

A elles seules, ces deux décis...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois