Les prix des médicaments suisses s'alignent sur ceux pratiqués à l'étranger

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a décidé de faire baisser au 1er novembre les prix de 836 préparations médicales brevetées.

03 nov. 2014, 18:25
Les prix devraient être comparables à ceux pratiqués au Danemark, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Grande-Bretagne, en France et en Autriche.

A l'avenir, les Suisses ne débourseront pas plus que les autres pour leurs médicaments. A la suite de la dernière baisse du prix des médicaments brevetés décidée par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), la Confédération estime qu'ils ne devraient plus être plus chers en Suisse que dans les six pays de comparaison.

L'OFSP a décidé de faire baisser au 1er novembre les prix de 836 préparations médicales brevetées. Les prix diminuent jusqu'à 60% selon les médicaments, d'après la liste des prix disponibles sur le site de l'OFSP et rendue publique par le journal dominical "Schweiz am Sonntag".

La troisième baisse des prix décidée par l'OFSP n'a ainsi pas raté sa cible. En février 2012, la différence de prix se montait encore à 12%. Lors de la dernière comparaison, la différence n'était plus que de 5%. Les effets de la troisième diminution seront jugés en février 2015, selon l'OFSP.

Pas les génériques

La situation est tout autre en ce qui concerne les médicaments génériques. Ils coûtent toujours en moyenne 46% plus cher en Suisse qu'à l'étranger. Cela devrait prendre encore du temps avant que les consommateurs et les caisses maladie ne puissent profiter de génériques bon marché.

L'OFSP examine chaque année un tiers des médicaments présents sur une liste de spécialités. S'y retrouvent toutes les préparations qui sont remboursées par les couvertures d'assurance de base. Lors de la comparaison des prix, les pays de référence sont le Danemark, l'Allemagne, les Pays-Bas, la Grande-Bretagne, la France et l'Autriche.