Les pompiers suisses sont intervenus 66'509 fois l'an dernier

66'509, c'est le nombre d'interventions effectuées par les pompiers suisses en 2013. Les incendies représentent 19,4% des cas.

03 mai 2014, 17:53
HANDOUT - Ein Feuerwehrmann bekaempft einen Brand beim Kindergarten Aengerli in Moehlin, am Montag, 22. Juli 2013. Der Kindergarten ist am Montagabend durch ein Feuer vollstaendig zerstoert worden. Die Brandursache ist noch nicht bekannt. Der Sachschaden belaeuft sich nach ersten Schaetzungen auf rund eine Million Franken. Verletzt wurde niemand. (Kantonspolizei Aargau) *** NO SALES, DARF NUR MIT VOLLSTAENDIGER QUELLENANGABE VERWENDET WERDEN ***

Les pompiers suisses et du Liechtenstein sont intervenus 66'509 fois l'an dernier. Ils ont passé 870'000 heures sur le terrain, apprend-on dans le magazine 118 swissfire.ch.

Le nombre des interventions est sensiblement le même que les années précédentes. En revanche, la durée des interventions a été en moyenne plus longue.

Les pompiers sont sortis de leur lit ou de leur caserne dans 19,4% des cas pour des incendies. Même s'ils ont été moins nombreux que l'année précédente, les feux restent la principale raison de leur mobilisation (12'893 interventions pour 328'000 heures d'engagement). Les heures d'engagement sont aussi les plus nombreuses dans la lutte contre les incendies et représentent plus de 37% du temps de travail des hommes en rouge.

Les catastrophes naturelles les ont un peu moins sollicités l'an dernier (9299 fois). Les interventions de ce genre représentent 14% de toutes les sorties sur le terrain.

Dans près de 16% des cas, il s'agissait d'interventions techniques d'aide, dans 8%, des accidents impliquant de l'huile, dans 2% des produits chimiques et dans 1% des installations ferroviaires. Aucune indication n'a été donnée pour 15% des interventions.

Un quart de fausses alarmes

Une alarme sur quatre en 2013 s'est révélée fausse. Leur nombre a fortement diminué, même s'il se monte tout de même à près de 15'000.

On comptait 93'867 hommes et femmes parmi les pompiers l'an dernier, soit 3% de moins qu'en 2012. La proportion des femmes qui a crû plusieurs années de suite baisse à nouveau pour atteindre près de 7,6% en 2013.