Réservé aux abonnés

Les extrémismes montent en puissance

Les événements liés aux extrémistes de gauche et de droite progressent, dit le Service de renseignement de la Confédération.

25 mai 2019, 00:01
Bundesraetin Viola Amherd, rechts, und Jean-Philippe Gaudin, Direktor NDB, am Beginn einer Medienkonferenz ueber den Lagebericht Sicherheit Schweiz 2019, am Freitag, 24. Mai 2019, in Bern.  (KEYSTONE/Peter Klaunzer) SCHWEIZ SICHERHEIT AMHERD

Jean-Philippe Gaudin est «étonné». Etonné de constater la montée en puissance des extrémismes de droite et de gauche en Suisse. En entrant en fonction, l’an dernier, le directeur du Service de renseignement de la Confédération (SRC) considérait que «la priorité était le terrorisme. Or aujourd’hui, je dois réaffecter des ressources à l’observation des extrémismes, de gauche comme de droite», remarquait-il, hier, lors de la présentation du rapport annuel, qui traitait par ailleurs de multiples autres menaces.

La hausse est marquée. L’année dernière, le SRC a eu connaissance de 53 événements décou...