Réservé aux abonnés

Les éleveurs de porcs se trouvent à un tournant

A la fin de ce mois, il faudra se conformer aux nouvelles normes de protection ou abandonner l’exploitation.

22 août 2018, 00:01
ARCHIV -- ZU DEN EIDGENOESSISCHEN ABSTIMMUNGEN VOM SONNTAG, 23. SEPTEMBER 2018, UEBER DIE FAIR FOOD INITITAVE, STELLEN WIR IHNEN FOLGENDES BILDMATERIAL ZUR VERFUEGUNG -- Schweine auf dem Gutsbetrieb Massnahmenzentrum Kalchrain, am Mittwoch, 13. Juni 2018 in Huettwilen. Ein in den vergangenen 20 Jahren fast in Vergessenheit geratenes, absolut naturnahes Haltungssystem fuer Schweine erlebt ein Revival: Die ganzjaehrige Freilandhaltung. Dabei werden die Tiere nicht in einer Bucht im Stall gemaestet sondern sie leben das ganze Jahr ueber draussen. Zum Schlafen und bei schlechtem Wetter stehen ihnen eingestreute Unterstaende zur Verfuegung.  (KEYSTONE/Melanie Duchene) SCHWEIZ ABSTIMMUNG FAIR FOOD INITIATIVE

A la fin de ce mois, les détenteurs de porcs devront avoir fait leur choix: poursuivre l’exploitation conformément aux nouvelles normes de protection des animaux ou abandonner. Mais pour beaucoup, c’est surtout le prix de la viande qui sera décisif.

En 2008, le Parlement a adopté une révision de la loi sur la protection des animaux. Les éleveurs de porcs ont eu dix ans pour se mettre aux normes. Mais contrairement aux éleveurs de chèvres et de moutons, ils ont fait face à des travaux d’envergure: la nouvelle ordonnance les obligeait à revoir intégralement les sols de leurs installations.

Les cai...