Réservé aux abonnés

Les écoles primaires bientôt sans français

Députés sourds aux propositions pour améliorer l’enseignement de la langue de Molière.

03 mai 2017, 23:33
/ Màj. le 04 mai 2017 à 00:01
Befuerworter des Franzoesischunterricht am Eingang zum Grossen Rat im Ratshaus in Frauenfeld am Mittwoch, 3. Mai 2017. Der Grosse Rat stimmt am Mittwoch ueber den Franzoesisch Unterricht in der Primarschule ab. (KEYSTONE/Walter Bieri) SCHWEIZ FRUEHFRANZOESISCH THURGAU

Les partisans du français à l’école primaire ont perdu une nouvelle manche, hier, en Thurgovie. Malgré les mesures annoncées pour améliorer l’enseignement, les députés ont maintenu leur vote de 2014 et décidé, par 68 voix contre 53, de supprimer le français à l’école primaire, contre l’avis du Conseil d’Etat. Même si elle n’est pas encore définitive, la décision pourrait avoir un effet dopant chez les partisans d’une initiative similaire soumise au vote dans le canton de Zurich le 21 mai.

Hier matin, le débat au Grand Conseil thurgovien avait mobilisé plusieurs partisans du français, comme ce F...