Réservé aux abonnés

Les drames prédits n'ont pas eu lieu

Le PLR a mené l'enquête sur les effets de la libre circulation. Ses conclusions: ni pression sur les salaires ou sur le taux de chômage, ni hausse de la criminalité, ni abus de prestations sociales.

09 févr. 2010, 05:02

Le conseiller national Johann Schneider-Ammann l'avait promis avant le dernier vote sur la libre circulation (8 mars 2009, extension à la Bulgarie et à la Roumanie): il ferait le bilan un an plus tard, pour montrer que les opposants avaient tort de peindre le diable sur la muraille. Promesse tenue: il est venu hier avec une étude chiffrée, avec des résultats «clairs et très positifs».

Durant la campagne référendaire, l'UDC assurait que l'écart des niveaux de salaires avec les nouveaux pays de l'UE provoquerait en Suisse...