Réservé aux abonnés

Les données ont leur centre

Les Polys de Lausanne et Zurich comblent une lacune.

06 févr. 2017, 23:31
/ Màj. le 07 févr. 2017 à 00:01
Pflegefachleute, Aerztinnen und Aerzte des Universitaeren Notfallzentrums ueben in einer Weiterbildung Isolations- und Schutzmassnahmen im Fall eines Patienten mit einer hochansteckenden Erkrankung wie Ebola, am Donnerstag, 23. Oktober 2014, im Inselspital in Bern. (KEYSTONE/Alessandro della Valle)

La Suisse n’avait pas de Centre national de la science des données (SDSC). La lacune est comblée. Docteur en sciences informatiques de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), Olivier Verscheure (44 ans) est le pilote de ce nouveau navire numérique qui va occuper à terme une quarantaine d’analystes, répartis entre l’EPFL et l’ETH de Zurich.

Les données, un domaine que le scientifique belge connaît bien puisqu’il a travaillé comme chercheur au centre d’IBM à New York durant 11 ans et a mis en place un centre de traitement pour ce géant de l’informatique à Dublin. L’enveloppe à dispos...