Réservé aux abonnés

"Les données appartiennent à l'individu"

PROTECTION DES DONNEES L'affaire Snowden a mis en évidence les dangers de la surveillance électronique. Le président du Parti pirate, Alexis Roussel, plaide pour une réappropriation de la sphère privée.

29 janv. 2014, 00:01
data_art_2095997.jpg

Les révélations d'Edward Snowden sur le programme de surveillance électronique des Etats-Unis tiennent le monde en haleine depuis bientôt une année. Les Etats sont déstabilisés et les citoyens se demandent ce qui subsiste de la sphère privée. "Les gens se rendent compte que nous avions raison de tirer la sonnette d'alarme", constatait, hier, le président du Parti pirate, Alexis Roussel, à l'o ccasion de la huitième Journée internationale de la protection des données. L'affaire a donné de la crédibilité à ce petit parti, qui affirme n'avoir plus un caractère monothématique. Interview.

Y a-...