Réservé aux abonnés

Les compagnies low-cost battent de l’aile

Après un été orageux, face aux nombreuses critiques, les sociétés à bas coûts doivent innover.

04 oct. 2017, 23:34
/ Màj. le 05 oct. 2017 à 00:01
ZUR HEUTIGEN MELDUNG UEBER DEN RUECKZUG VON RYANAIR VOM FLUGHAFEN BASEL-MUELHAUSEN STELLEN WIR IHNEN AM DIENSTAG, 10. NOVEMBER 2009 FOLGENDES ARCHIVBILD ZUR VERFUEGUNG --- A file picture dated 10 May 2007 shows a Ryanair planes at Dublin airport. (KEYSTONE/EPA/ANDY RAIN) SCHWEIZ EURO AIRPORT RYANAIR

les compagnies low-cost ont du mal à sortir de la zone de turbulences qu’elles traversent depuis cet été. La Commission européenne a remis Ryanair à l’ordre, lundi, après l’annulation de près de 18 000 vols annoncée la semaine passée, qui viennent s’ajouter aux 2000 liaisons déjà biffées en septembre et octobre.

Une pluie de critiques s’est abattue sur EasyJet pour ses suppressions de vols et retards à répétition cet été. Sans parler des faillites des compagnies Air Berlin (allemande) et Monarch Airlines (britannique).

Le low-cost aérien est-il en crise? «Non, mais les transporteurs à bas co...